• Laurie D.

Comment mieux s’aimer et se le dire ?


Selon Gary Chapman, conseiller conjugal, pasteur baptiste, auteur et conférencier américain, chacun de nous avons un ou deux langages d’amour préférentiels. Qu’est ce que c’est ? Un langage d’amour est la manière dont nous sentons et comprenons que notre partenaire nous aime, par des actes ou des paroles. Le problème aujourd’hui, est que nous donnons à l’autre comme nous aimerions recevoir. Or, c’est là une grande erreur et source de nombreuses incompréhensions dans un couple.





En effet, s’il est facile d’apprendre une autre langue et de la pratiquer, il est plus difficile de se sentir aimé par des gestes qui ne nous touchent pas à priori, sauf si nous connaissons assez bien notre partenaire pour savoir que c’est sa façon à lui/elle de nous aimer. Mais cela ne répondra que partiellement à nos besoins d’amour, et ne remplira pas réellement notre réservoir, parfois bien vide dans un couple.


D’où l’importance de demander/d’observer son partenaire, et de (re)connaître ce dont il/elle a besoin pour se sentir aimé.e, permettant ainsi d’agir en conséquence pour remplir son réservoir d’amour, et réciproquement. Lorsque nous somme « rechargé.e », nous sommes plus enclins à être heureux, joyeux, épanouis et la relation peut être paisible, source de plaisir pour chacun.


Gary Chapman identifie cinq manières de se sentir aimé.e, et les définit comme les « cinq langages d’amour ». Nous en avons un préférentiel, et souvent un second ou troisième pertinent, mais moins essentiel.


Tout d’abord, il y a les paroles valorisantes : cela se traduit pas faire des compliments, donner des encouragements, de manière régulière et variée. Reconnaître réellement ce que l’autre fait de bien, ses réussites, et ce pour quoi il/elle a besoin d’être encouragé.e.


Ensuite, il identifie le toucher, le contact physique sexuel et non sexuel. En effet, une personne tactile a besoin de beaucoup de tendresse, d’être touchée régulièrement, sans raison, avec ou sans désir sexuel, d’être proche physiquement de son partenaire amoureux, d’être prise dans les bras, d’être considérée et sentie comme présente corporellement.


Puis, certains ont besoin de moments de qualité : prendre du temps à deux, se donner des rendez-vous où le dialogue et la complicité peuvent s’exprimer librement. Aller au restaurant, se promener en forêt, prendre un verre les yeux dans les yeux, discuter de tout et de rien. C’est en créant des moments de grande qualité relationnelle que ces personnes se sentent importantes aux yeux du partenaire : « il/elle prévoit du temps rien que pour moi, et remarque ma présence, aime discuter avec moi,… ».


Le quatrième langage d’amour est le fait de faire régulièrement des cadeaux : même tout petits et gratuits, c’est l’intention qui compte, pas le prix. Une personne sensible à ce langage est heureuse quand elle reçoit un présent, car cela signifie que l’autre pense à elle même quand ils ne sont pas ensemble. Ramener un bouquet de fleurs des champs, des chocolats, envoyer une carte postale pendant le voyage d’affaires,…


Enfin, le dernier langage d’amour est les services rendus, notamment dans les tâches quotidiennes. En effet, certaines personnes se sentent très aimées lorsqu’elles peuvent compter sur le partenaire pour des tâches de la vie de tous les jours : sortir les poubelles, faire la vaisselle, le ménage,… cela lui donne l’impression que le partenaire prend soin de lui/elle à travers des gestes et actions anodines quotidiennes.


Pour conclure, connaître son propre langage et en parler avec son partenaire permet de mettre en place ensemble ce qui convient à chacun pour se sentir aimé.e et respecté.e dans la relation. Car en effet, remplir consciemment les réservoirs d'amour de chacun des deux partenaires instaure une base saine permettant de s’épanouir dans son couple.



Pour aller plus loin : Gary Chapman, « Les 5 langages de l’amour. Comment se parler d’amour dans la même langue » aux Editions Quotidien Malin, 2008



Merci pour votre demande d'abonnement !

Consultations à l'Espace Bien-être du

Point de Beauté

70 av. de Biolley

1150 Bruxelles

DEGRYSE Laurie

Love coach

Événements bien-être

& rencontres entre célibataires

  • White Facebook Icon