• Laurie D.

S'ouvrir à l'abondance d'amour

Quand nous sommes célibataires et que nous souhaitons être en couple, nous pensons parfois que la seule chose importante est de le désirer et d’être ouvert.e à la rencontre. C’est en partie vrai. Mais il y a plusieurs micro éléments qui peuvent influencer notre disposition à la rencontre. Allons explorer cela.



Tout d'abord, selon la théorie de la Loi de l’Attraction, nous pourrions attirer à nous ce qui nous convient, simplement en le voulant. Or c’est plus complexe que cela. Oui, la loi de l’attraction fonctionne, mais pas si cette intention part de la pensée, de notre mental. Cette intention nous demande d’être déjà dans l’attitude et la sensation de ce que nous souhaitons attirer. En effet, « penser » la sérénité ou le couple en restant dans un état de frustration et de manque n’est pas la même chose que de « sentir » la complétude tout en étant ouvert.e à la rencontre.


Pour que la loi de l’attraction fonctionne, notre intention doit provenir de notre centre, de notre intuition profonde, de notre connexion à plus haut que soi, tout en « étant » déjà dans cet état d’être. Et non provenir de notre mental limité et rempli de désirs de l’ego, tout en restant dans la sensation de manque. Puisque nous attirons à nous ce que nous dégageons, si nous sommes dans le manque, nous attirons à nous soit le manque, soit une personne qui est également dans le manque. La tonalité de la relation se retrouve alors sur une base de manque et non de plein, de joie et de complétude.


Puis, il s’agit de lâcher prise et d’être dans la pleine confiance que ce qui nous arrivera sera juste, même si parfois cela prendra une toute autre forme que ce que nous avions imaginé. Enfin, nous devons avoir l’espace dans notre vie pour l’accueillir en étant déjà nous-même dans un état d’être de sérénité, un sentiment de complétude et d’épanouissement personnel malgré nos rêves non encore réalisés.


Par exemple, si nous sommes en paix avec le fait que, si c’est notre voie, nous devrons peut-être passer le reste de notre vie seul.e : nous lâchons alors notre souffrance de la solitude, nous lâchons le désir de contrôler notre vie et nous abandonnons l’illusion du manque. Nous laissons de la place à ce qui vient, et il se pourrait bien que dans les semaines qui suivent, nous rencontrions justement une personne formidable avec laquelle construire une relation enrichissante. Parce que nous avons lâché l’attente et la tension, ainsi que le manque et la peur de la solitude.


Ensuite, profitons de ce temps de célibat pour guérir pleinement de nos relations passées, notre culpabilité ou nos reproches qui nous polluent encore de l’intérieur. Ceci afin d’ouvrir un espace en nous, vierge de toute récrimination à l’égard de l’autre sexe. Cela permettra au/à la prochain.e partenaire d’être vu pour qui il/elle est et non avec nos lunettes embuées par les anciennes tensions et reproches des précédent.e.s conjoint.e.s. Nous pouvons, par exemple, lire tous les jours et avec conscience cette affirmation, et ce, pendant 21 jours, pour déclencher un processus de guérison intérieur:



« Aujourd’hui, j’affirme mon intention d’avoir le courage et la volonté de pardonner toutes les injustices que je ressens encore en moi, et d’aimer autrui sans condition. Je sais que la seule façon de guérir toutes les douleurs de mon cœur est de pardonner.


Aujourd’hui, je suis ouvert.e à fortifier ma volonté de pardonner à tous ceux qui m'ont blessé.e, même si je juge leurs offenses impardonnables. Je sais que le pardon est un acte d’amour envers moi-même. Par conséquent, je désire m’aimer tellement que je pardonne toute offense. Je choisis le pardon car je ne souhaite plus souffrir à chaque fois que je me rappelle l’offense.


Aujourd’hui, j’aspire à guérir mon cœur de toute culpabilité en acceptant le pardon de tous ceux que j’ai blessés. Je reconnais sincèrement les erreurs que j’ai commises par ignorance et je m’ouvre à la sagesse et la détermination afin de m’empêcher de les commettre à nouveau. Je sais, au plus profond de moi, que l’amour et le pardon transforment toutes mes relations de façon positive.


Aujourd’hui, je m’ouvre à la capacité d’aimer vraiment et de pardonner sincèrement. J’ouvre mon cœur à l’amour et au pardon afin de pouvoir partager, sans peur, tout l’amour qui est en moi. Dès aujourd’hui, je suis pleinement disponible à une relation d’intimité dans l’amour inconditionnel. »*



Nous expérimenterons alors le fait que la parole active et attire des événements et émotions pour procéder à de multiples petites guérisons qui nous donnerons l’opportunité d’évoluer vers une meilleure version de nous-même. Par ailleurs, n’hésitons pas à consulter un.e thérapeute si nous sentons que nous avons besoin d’être accompagné.e dans ce processus.


Enfin, profitons de cette période chaotique de changement de monde pour mettre en place des relations qui nous conviennent, de soi à soi, de soi aux autres, et de nous réconcilier avec la confiance que « tout est juste », même si nous n’en percevons pas (encore) les richesses qui s’y cachent…




* Affirmation largement inspirée de l'ouvrage de Henri Gougaud "Les 7 plumes de l'aigle" Éditions Points, 2011



Tu as aimé cet article ? Il t'a fait avancer sur ta compréhension d'une vie plus saine et plus épanouie ? Pense à le diffuser, liker, partager pour en faire bénéficier le plus grand nombre, merci !


De plus, ces contenus sont gratuits et sans publicité. Mais cela a un coût en temps (1/2 jour par article) et financier (hébergement,...). Si tu ressens un élan du cœur pour contribuer au cercle vertueux du donner-recevoir, c'est sur TIPEEE ! Merci !



32 vues0 commentaire

Merci pour votre demande d'abonnement !

Consultations à l'Espace Bien-être du

Point de Beauté

70 av. de Biolley

1150 Bruxelles

DEGRYSE Laurie

Love coach

Événements bien-être

& rencontres entre célibataires

  • White Facebook Icon

Tu apprécies ce contenu et tu souhaites contribuer à sa pérennisation ? Fais un don !

tipeee_jar.png